les-lectures-de-rebecca

les-lectures-de-rebecca

Le carnet de Groku, de Sophie Laroche

logo_225965.jpg

Titre: Le carnet de Groku

Auteur: Sophie Laroche

Editeur: Hachette Jeunesse

Collection: Bloom

Résumé: Le jour où la photo de mes fesses a commencé à circuler, je n’ai pas pleuré. J’ai noyé ma honte dans le cacao. Deux tablettes de chocolat… Trois, pour être honnête. Puis, l’estomac au bord des lèvres, je me suis approprié cette insulte, cette vérité : « gros cul ». J’ai un tout petit peu bafoué les règles d’orthographe : « groku ». Ça dérange déjà moins, non ? Allez, je lui ai même ajouté une majuscule : Groku. « Je suis Groku », me suis-je répété. Ce même jour, j’ai créé mon blog. J’ai juste balancé en ligne la photo prise à la piscine. Et j’ai ajouté cette présentation minimaliste : « Je m’appelle Groku. » Le lendemain, j’avais déjà des commentaires. Alors j’ai continué à écrire et c’est devenu un journal intime. Tous les soirs, je découvrais les commentaires avec délectation. Ils flattaient un ego qui en avait besoin, mais ne m’apportaient guère de solutions. Jusqu’au jour où une certaine Kilodrame m’a écrit. Elle parlait d’un régime miracle. Un régime qui tenait sur un carnet. Alors je me suis lancée.  Et oui, j’ai maigri. Oui, j’ai enfin découvert la vie. Mais pas celle que j’imaginais…

Mon avis: Le carnet de Groku, c'est l'histoire de Manon, une fille bien proportionnée à l'exception de ses cuisses et de son derrière imposant. Elle est victime de vexations vis-à-vis de ceci, mais tout prend un autre tournant quand une photo de ses fesses commence à circuler dans son lycée. C'est là qu'elle crée son blog, ou elle raconte son histoire. Elle y fait la c...onnaissance de Kilodrame, qui va l'aider à maigrir en lui donnant un conseil : noter dans un carnet le nom de l'aliment qu'elle souhaite oublier er ne plus manger, mais cependant, aucun retour en arrière n'est possible. On suit Manon tout au long de sa première année de lycée, où elle vivra beaucoup de choses : son premier amour, des trahisons, et bien d'autres expériences. C'est un livre qui pousse à la réflexion et qui nous touche, car il parle d'un problème qui concerne toutes les adolescentes : le poids et l'image que l'on rejette, l'apparence. Car il est vrai qu'on nous bombarde avec des images de femmes minces au ventre plat, et nos petits bidons nous affluent, ou alors nos cuisses que l'on trouve trop épaisses, qu'on compare à deux troncs d'arbres. En effet, dans notre société, on est plus souvent jugée sur l'apparence que sur ce qu'il y a en nous, ce qui est absolument injuste. Ce livre est une véritable critique de la société, car on voit qu'elle peut pousser à l'anorexie ou la boulimie, qu'elle met beaucoup de pressions sur nous, les filles : après tout, c'est nous qui faisons attention à notre poids, notre apparence, qui nous épilons, qui nous maquillons pour correspondre aux critères de la société, alors que nous sommes pourtant parfaites telles que nous sommes maintenant.
Histoire: 10/10; héroïne: 10/10; ambiance: 10/10; suspense: 10/10.
J'ai peut-être légèrement débordé au cours de cette critique, mais je pense qu'il fallait dire ces choses ci, il y en a encore bien d'autre à dire, mais l'essentiel est là: nous sommes parfaites telles que nous sommes.



20/07/2014
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 33 autres membres